U bent hier

Le Centre d'Art et Culture Religieux

Historique

Le Centre d’Art et Culture Religieux (Centrum voor Religieuze Kunst en Cultuur vzw) a été fondé le 17 septembre 1997 comme association sans but lucratif par: 

  • Les cinq diocèses de Flandre (Belgique) : l’archidiocèse de Malines-Bruxelles et les diocèses d’Anvers, Bruges, Gand et Hasselt.
  • Le VHOB (Vereniging van de Hogere Oversten van België vzw), association des hauts supérieurs de Belgique
  • Le URB (Unie van Religieuzen van België vzw), union des religieuses de Belgique
  • Le VVNA (Vereniging van Vlaamse Norbertijnenabdijen vzw), association des abbayes Norbertines de Flandre
  • la KULeuven, l’Université Catholique de Louvain

La fondation du CRKC est due à une réelle préoccupation par rapport à la sauvegarde du patrimoine des instituts religieux en Flandre (Belgique). S’occuper de façon constante du patrimoine religieux est impératif dans ces temps de sécularisation croissante.

Le CRKC est opérationnel depuis 1998 dans le beau cadre de l’Abbaye du Parc à Heverlee (Louvain), à une vingtaine de kilomètres de Bruxelles, capitale de l’Europe. Le centre peut être consulté par les congrégations religieuses, les couvents et abbayes, les paroisses et instituts catholiques (écoles, hôpitaux, …), mais aussi par des particuliers.

Depuis 2009 le centre est reconnu par le gouvernement de la Communauté Flamande comme centre d’expertise sur le patrimoine religieux mobilier dans le cadre du decret sur le patrimoine culturel (Cultureel-erfgoeddecreet van 23 mei 2008). En 2012 le CRKC a installé un nouveau département, qui s’occupe du patrimoine religieux immobilier et notamment des églises paroissiales en Flandre, stimulé par la note ministérielle du 24 juin 2011 du ministre Geert Bourgeois sur le futur des églises paroissiales en Flandre (Conceptnota ‘De toekomst van de Vlaamse parochiekerk’). 

Objectifs

Le CRKC a comme but de sauvegarder et de valoriser le patrimoine religieux artistique et culturel, mais aussi de promouvoir l’art et la culture religieux de notre temps. Le terrain d’action du CRKC est la Flandre pour le patrimoine immoblier et la Flandre et Bruxelles pour le patrimoine mobilier. 

  • Formation et sensibilisation
    Par l’organisation de journées d’étude et l’édition des publications (analogues et digitales) le CRKC essaye de sensibiliser le grand public au sujet de la gestion et de la valorisation du patrimoine religieux passé et présent.
  • Musée d’Art et Culture Religieux
    On travaille actuellement à la fondation d’un Musée d’Art et Culture Religieux dans les bâtiments séculaires de l’Abbaye du Parc à Heverlee (Louvain), à une vingtaine de kilomètres de Bruxelles. Là, tous les aspects de la chrétienté en Flandre seront traités, et particulièrement l’art religieux contemporain. 

Services

Conseils

Le CRKC peut donner des conseils concernant la gestion, la conservation, la valorisation, la restauration, la présentation, mais aussi la reconversion du patrimoine religieux.

Inventaires

Le CRKC inventorie sur demande le patrimoine mobilier des institutions concernées et rédige des rapports pour une bonne gestion et conservation. Ces inventaires forment des documents indispensables pour les quelques 1000 communautés religieuses en Flandre. Ils leur donnent la possibilité de gérer le patrimoine dont elles ont la responsabilité de façon professionnelle, car pour cela, il est en effet indispensable de connaître l’ampleur, le contenu et la valeur.
L’inventaire ne donne pas seulement un aperçu intéressant et historique de tout ce que possède une communauté religieuse, c’est avant tout un instrument utile et indispensable, quand il s’agit de contrats d’assurance, calamités (incendies, vols, vandalisme), l’organisation d’expositions, la recherche scientifique, l’ouverture des bâtiments et collections au public, la reconversion des bâtiments et ses collections:

Plan de travail

Chaque inventaire se fait uniquement sur demande expresse des propriétaires. Après s’être rendu sur place, le CRKC rédige un devis global de l’ampleur de la collection et du coût éventuel du projet. Si le propriétaire donne son accord, le CRKC s’engage par contrat à réaliser l’inventaire dans un délai de six mois pour un montant convenu. Pour ce faire le CRKC engage la plupart du temps des historiens de l’art free-lance.
Les critères auxquelles se tiennent les membres du CRKC sont très larges. Sont répertoriés :

  • Tous les objets qui ont un lien direct avec la communauté religieuse, ses membres, son apostolat, le couvent et ses bâtiments
  • Les objets religieux
  • Les objets représentant un sujet religieux
  • Les objets de dévotion
  • Les objets de valeur
Déontologie

Les inventaires des collections religieuses sont strictement confidentiels. L’auteur est tenu au secret professionnel pendant et après la rédaction de l’inventaire pour tout ce qui concerne les données de l’inventaire et les renseignements obtenus considérés comme strictement confidentiels. L’auteur n’a pas le droit de publier ces données de quelque façon, sans l’accord préalable du CRKC.

Droits d’auteur

Les droits d’auteur sur l’inventaire et les photographies, ainsi que les fiches et les notes rédigés pendant l’inventaire, sont remis intégralement au CRKC.

Gestion des collections

Le CRKC veut assister toutes les institutions religieuses dans leurs efforts pour sauvegarder leur patrimoine historique. Sur leur demande le Centre peut reprendre la gestion temporaire de leur collection dans un dépôt entièrement équipé en attendant une destination appropriée.

Bien entendu, le CRKC donne la priorité à ce que la patrimoine d’une communauté religieuse reste le plus longtemps possible dans son lieu d’origine. C’est pourquoi le CRKC tente d’aider activement par ses conseils et son aide pratique les administrateurs de collections religieuses qui sont gardées sur place, pour tout ce qui a rapport à la conservation et la présentation des collections.

La suppression de couvents, les déménagements, les réorganisations internes ou le manque d’effectifs et de place poussent souvent les communautés religieuses à trouver une nouvelle destination pour une partie ou la totalité de leur collection. Le CRKC prépare sur demande un plan réaliste de réorganisation qui puisse garantir la survie de la collection.

L’instrument de base d’une réorganisation est l’inventaire, qui permet d’analyser, de sélectionner et de classer de façon structurée toute la collection selon les destinations ultimes.

Certains objets resteront dans la congrégation même ou un ordre apparenté, d’autres sont de telle qualité qu’ils méritent de figurer dans un musée. D’autres encore sont en bon état et peuvent retrouver leurs fonctions dans un contexte d’église.

Offre & Demande

Pour les objets qui n’ont pas ou peu de qualités muséales, comme les doubles de produits de série ou les plâtres, et même le mobilier de grandes dimensions, mais qui sont encore en parfait état de servir dans la liturgie, le CRKC cherche une nouvelle destination ecclésiastique par la méthode de l’Offre & Demande.

Pour ce faire, le CRKC a développé une banque de données Offre & Demande consultable sur le réseau web. Toutes les institutions religieuses (abbayes, couvents, écoles, hôpitaux, …) peuvent offrir leurs objets qui sont devenus inutiles. Les fabriques d’églises et les instituts religieux privés peuvent consulter la banque de données à la recherche d’un objet manquant. Ces pièces sont remises gratuitement au nouveau destinataire et doivent être notées dans l’inventaire de l’église. Chaque institut peut introduire un dossier par an pour un maximum de cinq objets. Une participation financière de € 50,00 est facturée pour les frais administratifs.